Janvier 1918
Le JMO du 28e RI


Extrait commenté du Journal de marches et d'opérations (JMO).
Disponible au SHD de Vincennes. Cote 26 N 603.

Attention, il s'agit d'une transcription.
J'ai peut-être fait des erreurs de transcription et de copie.
N'hésitez-pas alors à me faire part de vos remarques, par mail.


Le sigle S.P.A. signifie : Situation des prises d'armes.

Les passages écrits en vert sont des remarques personnelles.
Les termes mis entre crochets sont des mots que je n'arrive pas à déchiffrer.



État d’encadrement du 28e RI au 1er janvier 1918

Voir le tableau d'encadrement ici.


1er Janvier
(Mardi)
S.P.A. 61. 2456
Vœux du Nouvel An.
Ordre général n°101 du Grand Quartier Général
"Officiers, sous-officiers et soldats
1918 va s'ouvrir.
Il faut que la lutte continue : le sort de la France l'exige. Soyez patients, soyez obstinés.
Dans l'attaque comme dans la défense, vous avez montré ce que vous valez : chaque fois que vous avez attaqué, l'ennemi a reculé ; chaque fois qu'il a voulu passer, vous l'avez arrêté.
Il en sera de même demain.
La défaillance russe n'a pas ébranlé votre foi que vient confirmer le concours chaque jour très puissant des États Unis.
Vous avez la ferme volonté de vous battre autant qu'il faudra pour assurer la paix à vos fils, car vous savez que si le plus pressé réclame la paix, le plus persévérant en fixe les conditions.
Je salue vos drapeaux et en vous adressant mes vœux les plus affectueux pour 1918, je vous exprime de plus ma fierté de vous commander et ma confiance entière pour l'avenir."
(S) Pétain.

Extrait du JO du 29 décembre 1917. Armée territoriale.
Par Décret du Président de la République en date du 29 Décembre 1917, rendu sur la proposition du Président du Conseil, ministre de la Guerre, est promu à titre défintif au grade de Lieutenant pour prendre rang à la date indiquée ci-après, le sous-lieutenant de territoriale dont le nom suit :
M. Grossin (GA) lieutenant à TT au 28e RI (11 Janvier 1917).

Extrait du JO du 29 Décembre 1917. Application de la loi du 10 Août 1917
Le rang d'ancienneté des sous-lieutenants de complément, à titre défintif, dont les noms suivent, est fixé comme ci-après :

Réserve
MM. Grossin (GA) du 28e RI (11 Janvier 1915)
Huet (E.C.L.) du 28e RI (2 février 1915)

Armée territoriale
M. Gautherot (AM) du 28e RI (6 octobre 1916)

Extrait du JO du 29 Décembre 1917 (Réserve)
Par Décret du Président de la République en date du 23 Décembre 1917, rendu sur la proposition du Ministre de la Guerre, est promu à titre définitf au grade de Lieutenant de réserve, pour prendre rang à la date indiquée ci-après, le sous-lieutenant de réserve :
Huet (E.C.L.) Lieutenant à titre temporaire au 28e RI (2 février 1917)

Mutations d'officiers
(note n°8226/1S de la 6e DI du 31 Décembre 1917).
Le Capitaine Duchenois du CID/28 passe au 28e RI (commandment de la 6e Cie).
Le Lieutenant Colas du CID/28 passe au 28e I (chef de section à la 6e Cie)
Le sous-lieutenant Duvernay (6e Cie) passe au CID/28e.
Le lieutenant Mutel du 28e RI, dirigé par note n°558/C/1 de la 3e Région du 22 Décembre 1917 sur le 28e RI est affecté au commandement de la 3e Cie à dater du 1er Janvier 1918.

Le sous-lieutenant Poli (2e Cie) est évacué malade.

Journée calme, marquée par une grande activité de l'aviation entre 11 heures et 14 heures.
Nuit très calme.
   
1er janvier 1918
Une photo remarquable de la collection de Yann Thomas :
la première section de la 1re compagnie du 28e RI ce 1er janvier 1918.
Au dos de la carte : "4 Janvier 1918. Chers parents.
Voici ci-contre une petite photo prise près des boches. Vous verrez que malgré les obus et la mitraille, malgré la misère qui nous secoue, nous prenons de temps en temps quelques parties de plaisir. C'est ma section. Nous sommes à 2k500 des boches. Nous encore nous sommes solide au poste. Toujours en bonne santé. Nous redescendrons en repos Dimanche. A bientôt, j'espère vous voir. j'espére que ma carte vous trouvera la même. Bons baisers de [illisible] Votre fils qui vous aime.
[Nom (ou prénom) illisible]."
   
2 Janvier
(Mercredi)
SPA : 62. 2454
Journée calme. Faible activité de l'artillerie et de l'aviation.
A signaler par contre des indices d'une grande activité résultant de bruits divers entendus particulièrement devant le CRB (travailleurs, transport de matériel, braiements d'ânes, bruits de moteurs et de locomotives).
Le commandement signale une grande activité radiotélégraphique.
Le Bataillon en réserve est alerté.
Dans le CRA, relève de la 11e Cie (PA1) par la 10e Cie. Nuit calme.
3 Janvier
(Jeudi)
SPA : 64. 2453
Extrait du JO du 30 Décembre 1917. Active.
Par décret en date du 27 Décembre 1917, les Officiers dont les noms suivent sont nommés au grade de Lieutenant à titre définitif, pour prendre rang aux dates indiquées ci-après auxquelles a pris fin leur deuxième année d'ancienneté dans le grade de sous-lieutenant, décomptée conformement à l'article 1er de la loi du 10 Août 1917.
M. Lainé (JAM) sous-lieutenant au 28e RI (7 octobre 1917)
M. Laugier (JMH) Lieutenant à TT au 28e RI (27 décembre 1917)
Journée calme. Nuit calme.
4 Janvier
(Vendredi)
SPA 62.2449
Journée calme.
A 16h30, tir de concentration de l'AC et de l'AL par obus spéciaux sur les organisations allemandes.
Faible réaction sur PA4.
A 21h15, un tir par torpilles toxiques allemandes sur la ligne de surveillance de CRB, déclanche un tir de barrage peu nourri et très court.
Le reste de la nuit est calme.
Pertes : 1 blessé : Roufosse, CM1.
4 intoxiqués : Levasseur, caporal, 2e Cie ; Berthelot, 2e Cie ; Deroubeaux, 2e Cie ; Juge, 2e Cie.
5 Janvier
(Samedi)
SPA : 62. 2442
Journée calme.
Les CM du 28e sont relevées par les CM du 119e RI dans le sous-secteur.
6 Janvier
(Dimanche)
SPA 62. 2438
Journée calme.
Dans la nuit du 6 au 7 Janvier, le 28e est relevé en entier par le 119e RI.
Après relève, les unités du 28e RI occupent les emplacements suivants :

EM et CHR : Ecluse de Hamel.

Réserve de DI : 1er Bataillon
PC 1/28 : Abris de la carrière Nord de Grand Séraucourt.
1re Cie : Contescourt
2e Cie : Abris de la Somme (abris n°10)
3e Cie : Abris 14 et 15. (Carrières Nord de Grand Séraucourt)
CM1 : Abris 15 et 16. (Carrières Nord de Grand Séraucourt)

Réserve de DI : 2e Bataillon
PC 2/28 : PC Nantes. Station d'Essigny
5e Cie : Abris MD des Carrières de Grand Séraucourt. E. de Grugies.
6e et 7e Cie : Abris de la voie ferrée (Station).
CM2 : Le Hamel.

Réserve de CA : 3e Bataillon
PC 3/28 : Le Hamel
9e, 10e, 11e Cies : Abris de la Somme.
CM3 : Le Hamel.
Artemps et environ
Carte de 1913 : Artemps et Grand-Séraucourt. Cliquez pour agrandir la carte.
Artemps se trouve au sud de Saint-Quentin (Aisne).
7 Janvier
(Lundi)
SPA 62. 2438
Travaux de propreté.
Extrait du JO du 5 Janvier 1918 (Réserve)
Par décret du Président de la République en date du 29 Décembre 1917, rendu sur la proposition du Président du Conseil, ministre de la Guerre, et par application de la loi du 10 Août 1917, sont promus à TD au grade de lieutenant de réserve :
M. Joret (L.A.) Lieutenant à TT au 28e RI (14 Août 1917)
Lebras (AM) Lieutenant à TT au 28e RI (23 Décembre 1916)
Legoux (E.E.H.) Lieutenant à TT au 28e RI (25 Décembre 1917)
8 Janvier
(Mardi)
SPA 62. 2436
Dans la journée, les 10e et 11e quittent leurs cantonnements et se rendent à Villers-Saint-Christophe où elles sont mises à la disposition du PAD6 pour des manutentions de munitions.
Le Corps reçoit un ordre préparatoire portant relève de la 6e DI par la 36e DI britannique à partir du 11 Janvier 1918.
9 Janvier
(Mercredi)
SPA 62. 2426
Le Corps reçoit l’ordre général n°266 du 8 Janvier 1918 (22 heures) réglant les détails de la relève de la 6e DI par la 36e DI britannique.
Travaux de propreté dans les cantonnements.
10 Janvier
(Jeudi)
SPA 62. 2419
Versement des munitions, de matériel contre les gaz, du matériel de couchage et de toutes natures, en vue de l’évacuation des locaux qui doivent être laissés à la 36e Division britannique.
11 Janvier
(Vendredi)
SPA 62. 2399
A 16h30, le bataillon Bérenger (1er bataillon) quitte ses cantonnements et vient s’installer à Plessis-Patte d’Oie et Collezy.
Installation terminée à 23h15.
12 janvier
(Samedi)
SPA 62. 2395
L’EM du Régiment, la CHR, le 2e Bataillon et le 3e Bataillon quittent leurs cantonnements entre 16h30 et 18 heures et viennent s’installer :

EM, CHR, 3/28 : Berlancourt
Installation terminée à 22 heures.

2e Bataillon : Plessis-Patte d’Oie
Installation terminée le 13 à 0h30.
Le 1/28 a quitté ses cantonnements de Plessis Patte d’Oie à 11h30 et a gagné son cantonnement définitif de Chiry-Ourscamps.
Installation terminée à 17 heures.
   
13 janvier
(Dimanche)
SPA 62. 2392

Station du Régiment :

EM, CHR, 3/28
Berlancourt (Cantonnement intermédiaire)
10e et 11e restent à Villers-Saint-Christophe.

2/28
Plessis-Patte d’Oie (Cantonnement intermédiaire)

1/28
Chiry-Ourscamps (Cantonnement définitif)

Les TC ont fait mouvement avec leur bataillon. Le TR resté à Aubigny, a assuré le ravitaillement dans les cantonnements dans la journée du 12 Janvier.
   
14 Janvier
(Lundi)
SPA
Le lieutenant-colonel rentré de permission reprend le commandement du régiment. Le Commandant Sabaton reprend le commandement du 1er Bataillon.
A 7 heures, mouvement qui amène vers midi, les unités aux stationnements ci-dessous :
EM, CHR : Ville, Dives-le-Franc
2e Bataillon : Thiescourt
3e Bataillon : Larbroye et Suzoy
Le 1/28 conserve son cantonnement de Chiry-Rouscamps et les 10e et 11e compagnies continuent d’être à la disposition du PA3 à Villers-Saint-Chistophe pour la manutention des munitions.
   
15 Janvier
(Mardi)
SPA
Travaux d’installation dans les cantonnements. Nettoyage des Armes et équipements. Le général de division passe l’inspection du cantonnement de Chiry-Ourscamps.
   
16 Janvier
(Mercredi)
SPA
Stationnement sans changement. Travaux intérieurs.
   
17 Janvier
(Jeudi)
SPA
Les 10e et 11e compagnies quittent Villers Saint-Christophe et viennent cantonner à Plessis-Patte d’Oie.
   
18 Janvier
(Vendredi)
SPA
Les 10e et 11e compagnies quittent Plessis Patte d’Oie et viennent cantonner à Chiru-Ourscamps.
Le transport du Régiment par voie ferrée s’exécute suivant l’ordre général n°…  en date du …de la 6e DI, dans les conditions ci-dessous :
Embarquement de :
EM, 1er Bataillon : 18 Janvier 16h à Ribécourt
2e Bataillon : 18 Janvier, 22 h à Ribécourt
3e Bataillon : 19 Janvier 4 heures à Ribécourt
CHR : 19 Janvier 10 heures à Ribécourt
   
19 Janvier
(Samedi)
SPA
Débarquement de :
1er Bataillon et EM : 17h30 à Arcis s. Aube
Arrivée au camp de Sainte-Tanche à 21h30.
2e Bataillon : 22h30 à Sommesous. Arrivée au Camp de Sainte-tanche le 20 Janvier à 4 heures.
     
20 Janvier
(Dimanche)
SPA
Débarquement de :
3e Bataillon : 5h à Arcis S. Aube ; arrivée au camp de Sainte Tanche à 8h30.
CHR : 7h30 à Sommesous ; arrivée au camp de Sainte-Tanche à 16h.
Mouvements et installation au camp effectués dans de bonnes conditions. Le Régiment occupe le camp B.

Extrait du JO du 9 Janvier 1918
Les Officiers dont les noms suivent, provenant de la Réserve et admis dans l’armée active, antérieurement au 21 décembre 1916, prendront rang dans le grade de lieutenant à titre définitif aux dates ci-après : 15 avril 1916
M. Danglard (PL) du 28e RI.

Le sous-lieutenant Marcenac de la 11e compagnie est désigné par note n°14 201 du GQG du 15/12/17 pour l’encadrement des troupes de l’Armée d’Orient, rejoint le dépôt du 84e à Brive.

Extrait du JO du 18 Janvier 1918 (Active)
Par décret en date du 16 Janvier 1918, sont prononcés dans l’arme de l’infanterie, au grade de lieutenant à titre définitif, pour prendre rang du 24 Décembre 1917
MM. Gossard (HGA) Lieutenant à TT au 28e RI
Bondeau (FF) Lieutenant à TT au 28e RI.

Extrait du JO du 19 Janvier 1918 (Territoriale)
Par décret du Président de la République en date du 16 Janvier 1918, rendu sur la proposition du Président du Conseil, ministre de la Guerre, sont promues à titre définitif au grade de Lieutenant d’infanterie territoriale, pour prendre rang du 28 Décembre 1917, les officiers désignés ci-après :
Jannot E.E. Lieutenant à TT au 28e RI
Ledouble (MEL) Lieutenant à TT au 28e RI

Extrait du JO du 19 Janvier 1918 (Réserve)
Le rang d’ancienneté des sous-lieutenants de complément à TD est fixé comme suit :
M. Préaux, sous-lieutenant à TD au 28e RI (29 mars 1916).
   
21 Janvier
(Lundi)
SPA 62. 2395
Repos. Installation.
 
22 Janvier
(Mardi)
SPA 62. 2391
Repos. Installation.
   
23 Janvier
(Mercredi)
SPA 62. 2387
Repos.
   
24 Janvier
(Jeudi)
SPA 62. 2386
Repos
 
25 Janvier
(Vendredi)
SPA 61. 2488
   
26 Janvier
(Samedi)
SPA 61. 2488
Instruction de détail sous la direction des commandants de compagnie et des officiers de section.
Manœuvres de cadres, de bataillons et de régiment.
 
27 Janvier
(Dimanche)
SPA 61. 2487
Repos
 
28 Janvier
(Lundi)
SPA 61. 2567
Instruction de détail sous la direction des commandants de compagnies et des officiers de section.
Manœuvres de cadres de bataillon et de régiment. Manœuvres de cadres de la DI.
   
29 Janvier
(Mardi)
SPA 61. 2565
Instruction des bataillons et des groupes.
A 15 heures conférence par le général Lebrun commandant le 3e CA, à laquelle assistait le général Franchey d’Esperay, commandant le groupe d’Armées (critique de la manœuvre de DI du 28 Janvier 1918).
 
30 Janvier
(Mercredi)
SPA 61. 2568
Instruction des Bataillons et des groupes.

Extrait du JO du 27 Janvier 1918
Application de la loi du 10 Août 1917
Le rang d’ancienneté des sous-lieutenants de complément à titre définitif dont les noms suivent, est fixé comme suit (réserve).

M. Taffary (HE) du 28e RI (3 mai 1915)

Par décret du Président de la République en date du 23 Janvier 1918, rendu sur la proposition du Président du Conseil, ministre de la Guerre, sont promus à titre définitif au grade de Lieutenant pour prendre rang aux dates ci-après indiquées, les sous-lieutenants de réserve d’infanterie dont les noms suivent :
M. Taffary (HE) Lieutenant à TT au 28e RI (3 mai 1915)

Taffary

Henry Taffary encadrait une section de la 3e compagnie en mai 1915 :
a-t-il connu Adolphe Orange ?

 
31 Janvier
(Jeudi)
SPA 61. 2562
Conférence sur l’emploi des tanks, au polygone d’Artie d’assaut à Poivre.
Par note n°28310 du GQG du 25 Janvier 1918, le lieutenant Baroen commandant la CM3 est mis à la disposition de l’Aéronautique comme élève-pilote.
Rejoint le dépôt du 1er Groupe d’aviation à Dijon.
Le sous-lieutenant Fongeallaz est évacué blessé par éclat de grenade.


En plus :

Saint-Quentin Saint-Quentin
Découvrir
la nécropole
nationale de Saint-Quentin
Consulter
les plans des secteurs
du 28e RI
début janvier 1918


  accueil